Renault : La QVT via le corps à la Convention internationale RH

Comment les leaders peuvent-ils contribuer à créer à la fois plus de performance et de bien-être ?

On oppose souvent les notions de performance et de bien-être – il est indubitable que la tension est forte dans les organisations – mais l’on renforce cette tension en traitant généralement ces 2 sujets séparément. Pour la convention internationale RH Renault à Guyancourt, Patricia Fouache de la Direction des relations sociales souhaitait introduire d’autres dimensions de la Qualité de Vie au Travail au-delà des aspects organisationnels. Elle cherchait une approche innovante, reliant concrètement les notions de performance et de qualité de vie, en veillant à ce qu’elle puisse être acceptable par le public des responsables RH. Suite à la Journée Corps au travail de SOL France, elle s’est adressée à Pierre Goirand et Hubert Nègre, pour concevoir des ateliers sur mesure.

QVT, la qualité de notre vie ici et maintenant

L’atelier a exploré la question de la responsabilité personnelle en terme de QVT. Chacun a un impact sur sa propre QVT et la QVT collective autour de lui. Chacun de nous est à la fois soumis au climat ambiant et réciproquement contribue à chaque instant à le créer. Dans les organisations, nous en faisons l’expérience au quotidien. Il suffit d’entrer dans une salle de réunion pour percevoir l’état d’esprit qui règne : c’est physique. En fin de réunion, nous en sortons frustrés ou regonflés et le reste de la journée en est affecté. Et si, au lieu de simplement subir notre environnement interne et externe, nous l’influencions résolument ? Chaque contact – qu‘il s’agisse de serrer la main, d’écouter, de prendre la parole, – génère en effet une sensation. La qualité de chaque contact peut donc devenir un choix plus conscient à condition d’apprendre à être à chaque moment en prise avec son état d’être. L’atelier a replacé la notion de « qualité de vie » dans son sens très premier : la qualité de notre vie, ici et maintenant. Une responsabilité à la fois individuelle et collective.

La QVT, aussi une responsabilité du manager

Même si chacun influe sur la QVT de son environnement, le leader dans son rôle de manager d’équipe a évidemment un pouvoir et donc une responsabilité particulière. Les responsables RH ont partagé à partir de leurs vécus leurs diagnostics personnels et collectifs en terme de QVT. Dans l’atelier nous avons exploré les moments quotidiens où les participants en tant que leaders, influent sur la QVT de leur équipe à chaque instant. Il en est ressorti qu’il ne s’agit pas seulement des décisions organisationnelles : le manager impacte par ce qu’il dégage, par la seule qualité de sa présence (ou de son absence). Les participants ont découvert comment changer leur état en commençant par eux et ils ont mesuré l’impact que cela a sur les autres. L’atelier très pratique, a été une occasion de prises de conscience fortes sur la dimension souvent comprise superficiellement : le rôle du corps au travail au quotidien. Un champ s’est ouvert, il reste à l’explorer.

2018-01-30T11:26:30+00:00cas clients blog|

One Comment

  1. halberstam 23 janvier 2018 at 14 h 34 min - Reply

    j’ai trouvé cet article très intéressant, je l’ai partagé sur linkedin

Leave A Comment