Omega Pharma : Développer l’empowerment en renforçant le leadership

Le développement de la présence, une initiative transverse cross fonctions

Bertrand Montagner, DRH, voulait faire évoluer les pratiques managériales d’Omega Pharma. « Nous sommes en transformation rapide avec un modèle centralisé très top down historique ; je voulais développer une nouvelle forme de responsabilisation, « l’empowerment » comme on dit en anglais. Il y a des tonnes de formations managériales (management situationnel & co , …) mais je voulais faire réfléchir les managers sur leurs postures managériales de façon très concrète ». Sans doute sa passion de musicien avait-elle déjà sensibilisé par ailleurs Bertrand Montagné au lien entre état intérieur et performance. « C’est un ami de la SNCF qui m’avait parlé de Présence & Leadership et les pratiques qu‘il m’avait décrites me semblaient à la fois orginales et très corrélées avec les vraies situations du travail».

Il décida d’offrir la formation aux outils de Présence & Leadership uniquement sur la base du volontariat. Par le bouche à oreille, il constitua rapidement un groupe intéressé par la proposition, même si celle-ci était d’emblée relativement engageante : 1 jour d’introduction suivi de 2 mois de pratique puis d’1 journée d’approfondissement. Se retrouvèrent alors dans la même salle un groupe fonctionnellement hétéroclite : directeur industriel, responsable marketing, chefs de groupe, responsable commercial grands compte, responsable de supply chain, … des personnes avec des personnalités très différentes.

Un teambuilding basé sur l’authenticité

« Ce qui est génial c‘est qu’au bout d’une heure on ne se pose plus la question, chacun est engagé et travaille ensemble et on fait des choses qu‘on n’aurait pas imaginé avant » dit un participant. Si Présence & Leadership ne se propose pas comme teambuilding, c’est néanmoins un effet collatéral très souvent constaté. En effet, dès lors qu’on s’engage via des exercices corporels simples, et que l’on crée les conditions pour se rencontrer comme être humain, les barrières de hiérarchies et de fonctions disparaissent. C’est une expérience collective forte que de partager avec d’autres la découverte de ses limitations et également le plaisir particulier de se sentir au meilleur de soi, plus grand et plus libre que d’habitude.

La posture managériale expérimentée de façon concrète

« La formation Présence & Leadership est atypique. Elle ne ressemble pas aux autres formations sur le management. » dit Bertrand Montagner.  « On parle souvent de posture managériale, là on prend conscience de ce que cela veut dire d’un point de vue physique, on voit la différence en fonction de comment on se positionne et ça c’est complètement nouveau pour la plupart des gens. Du coup, elle permet de mobiliser des ressources qu’on ne va pas chercher d’habitude.ça peut être même déroutant pour certains. Il faut bien prévenir les gens au départ». Comme à chaque fois, les participants apprécient que ces prises de conscience soient également accompagnées d’ »une boîte à outils » utilisable. « C’est simple ; j’ai une présentation à faire devant mon codir, je sais comment me préparer, comment me mettre dans le meilleur état possible et au final j’ai le sentiment net d’avoir un meilleur impact ». C’est vrai que cela demande de mettre en pratique…

Mise en pratique dans la prise de parole en réunion

Le plus intéressant sans doute sont les retours après les 2 mois de pratique sur le terrain. Chacun a « fait son miel » avec ce qui lui a parlé le plus. Parmi tous les témoignages, celui de L. qui a transformé sa façon de présenter ses projets en réunion. Elle a concocté son propre rituel où avant chaque prise de parole elle combine la technique du centrage avec les techniques de potentialisation de l’intention. Elle témoigne de l’assurance et du sentiment palpable de connexion aux autres que cela lui donne à chaque fois.

Mise en pratique dans la vente Grands comptes

Témoignage mémorable de V., responsable commercial grands comptes, qui raconte comment il traverse maintenant différemment les conditions difficiles voire humiliantes imposées aux marques par les acheteurs de la grande distribution. Il avait décrit en séance le couloir exigu, la salle d’attente inconfortable surchauffée, l’attente prolongée, la salle d’entretien où le vendeur est placé contre le mur devant une table derrière laquelle 4 acheteurs s’entretiennent entre eux, mettaient une pression psychologique maximale… Nous avions particulièrement travaillé sur les étapes précises qui lui permettraient de recréer dans les mêmes conditions, un espace plus vaste où il se sentirait plus libre, plus détendu et plus fort ; il était maintenant capable dans ses rendez-vous chez Auchan , Leclerc et autre Carrefour de se sentir physiquement stable et spacieux et cela changeait son équilibre et sa performance. Il avait compris que le travail sur sa présence fait partie de son métier de vendeur. Il savait maintenant qu’il avait le choix !

2018-01-30T11:25:51+00:00cas clients blog|

Leave A Comment